Fabriquer ses propres volets de maison

Fabriquer ses propres volets de maison

- dans Menuiserie
1729
0

Vous lancez la construction d’une maison en Loire-Atlantique ? Pour économiser de l’argent, il y a certaines opérations que vous pouvez épargner à votre constructeur des Pays de la Loire, comme la fabrication des volets en bois.

Ce qu’il faut savoir avant de fabriquer ses volets

Avant de fabriquer vos volets, choisissez un bois de bonne qualité, adapté à cet usage. Le sapin, le pin Douglas, le mélèze et de nombreux bois exotiques feront l’affaire, même si ces derniers sont plus difficiles à travailler. Fixez les lames par vissage et non par collage pour un assemblage solide.

Les différentes pièces d’un volet

Un battant de volet en bois est constitué des pièces suivantes :

  • Des lames rainurées (le nombre de lames dépend de leur largeur et de la largeur des volets, mais il est déconseillé d’utiliser des lames de plus de 10 cm de largeur) ;
  • Des languettes placées dans les rainures entre les lames ;
  • Deux barres : des pièces de bois de coupe trapézoïdale maintenant les lames dans la largeur ;
  • Une écharpe : une pièce de bois inclinée de coupe trapézoïdale placée en diagonale de la largeur des lames. Les barres et l’écharpe doivent former un Z ;
  • Un couvre-joint : petite languette couvrant l’espace entre les deux battants lorsque ceux-ci sont fermés, afin d’empêcher la lumière de passer ;
  • Les pièces de quincaillerie : pentures, espagnolette, verrou, pour le système de fermeture fixé par des écrous et des vis.

Les étapes de fabrication de vos volets

  • Découper les lames puis les rainurer : la profondeur d’une rainure doit mesurer la moitié de la largeur de la languette ;
  • Découper les languettes ;
  • Réaliser un chanfrein sur chaque arête des lames ;
  • Assembler les lames et les languettes ;
  • Réaliser une pente (20°) sur les barres et l’écharpe avec une dégauchisseuse ;
  • Réaliser un logement pour les barres avec une défonceuse ;
  • Fixer les barres dans leurs logements puis visser les barres et l’écharpe (une vis par lame) ;
  • Apposer trois couches de lasure ou de peinture ;
  • Clouer le couvre-joint ;
  • Fixer la quincaillerie.

Les opérations de rainurage, de chanfrein ainsi que la réalisation de la pente et du logement pour les barres ne sont pas obligatoires. Mais dans ce cas, vos volets auront un aspect rustique et risquent d’être plus sensibles aux changements de température.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *