Électricité à la maison : que peut-on faire soi-même ?

Électricité à la maison : que peut-on faire soi-même ?

- dans Electricité
1994
0

Il est tout à fait possible d’effectuer des travaux d’électricité dans son logement. Il faudra toutefois respecter les normes, être très rigoureux et penser, bien entendu, à disjoncter le compteur avant d’intervenir sur le réseau.

installation-electrique-domestique-300x200

Des travaux autorisés

Dès lors qu’un compteur est déjà présent dans le logement, réaliser soi-même des travaux d’électricité est tout à fait autorisé en France. Sous certaines conditions cependant, la première d’entre elles étant le respect des normes en vigueur, en l’occurrence la norme NF C 15 100 pour les installations électriques. Celle-ci précise notamment les équipements minimum pour chaque pièce (foyers lumineux, prises de courant, etc.). Le matériel doit également répondre à des exigences qualité, marqué CE, ou mieux NF. Acheter à un fabricant reconnu à l’image d’Easyautom est un gage de sécurité supplémentaire. Partant de là, schémas et notices d’installation en main, tout bon bricoleur peut se mettre au boulot !

Quelques précautions à prendre

L’installation d’un disjoncteur est à la portée de tous les bricoleurs, il faut seulement suivre les recommandations pour les branchements avec les câbles « Neutre » et « Phase ». Il est important, voire primordial, de marquer sur un papier tous les branchements qui sont effectués, cela permettra de corriger rapidement une erreur si un dysfonctionnement était observé. Un bricoleur pourra tout autant installer un interrupteur classique ou un va-et-vient, simplement en branchant les câbles dans les emplacements prévus à cet effet. Si se lancer dans l’installation d’un onduleur Schneider ou d’un condensateur électronique demandent des connaissances poussées en matière de circuits, l’installation d’une applique murale ou le remplacement d’une armoire électrique sont tout à fait envisageables. Il suffit d’être méthodique et de suivre les schémas. Les personnes un peu plus expérimentées pourront s’aventurer dans des réalisations plus complexes comme la pose d’un plancher chauffant et de radiateurs électriques. Tout cela, bien évidemment, après avoir coupé l’alimentation générale.

Quelle protection en cas d’incident

Une question, toutefois, se pose : comment pourraient réagir les assurances en cas de sinistre si les travaux n’ont pas été réalisés par un professionnel ? Même si cela n’est pas obligatoire pour un logement déjà doté d’un compteur, on ne peut que conseiller de demander la visite d’un consuel qui réalisera un diagnostic de sécurité électrique (DES). En revanche, toute installation électrique dans un logement neuf exige une attestation de conformité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *