3 conseils pour protéger vos oreilles quand vous bricolez

Bricoleur qui utilise une ponceuse électrique en portant un casque anti-bruit

Nos oreilles ne sont pas infaillibles. Loin de là ! À sa naissance, chaque individu dispose d’un capital de cellules auditives qu’il devra préserver le plus durablement possible. Pour cela, il faut éviter les traumatismes sonores qui, en plus de causer des acouphènes, peuvent altérer l’audition. En raison de leur volume sonore élevé, les machines à outils doivent faire l’objet d’une attention particulière. Voici quelques conseils pour protéger vos oreilles lorsque vous bricolez, et ainsi préserver votre audition.

Règle n°1 : on réduit au maximum les émissions sonores

Voilà un conseil qui n’est pas forcément facile à appliquer lorsque l’on bricole. Ponceuses, meuleuses, perceuses, tronçonneuses… La plupart des appareils électriques utilisés par les amateurs de travaux manuels sont bruyants, voire extrêmement bruyants. Certains plus que d’autres, d’ailleurs. A titre indicatif, voici le volume sonore moyen de différents équipements :

  • Ponceuse à bande : 88 Db ;
  • Scie circulaire : 99 Db ;
  • Meuleuse : 110 Db ;
  • Tronçonneuse : 120 Db.

Le niveau sonore doit donc constituer un véritable critère d’achat lors de l’acquisition d’un nouvel outil. En effet, les constructeurs se montrent de plus en plus impliqués et proposent aujourd’hui des modèles d’outils moins bruyants.

Règle n°2 : on protège ses oreilles

Même si vous avez prêté une attention particulière aux décibels (Db) émis par vos engins, ils resteront toujours trop importants pour vos oreilles. Puisque deux protections valent mieux qu’une, il est préférable de vous équiper de protections auditives dès que vous entreprenez des travaux. Et en la matière, l’offre est pléthorique : bouchons antibruit, serre-tête, casque passif, boules Quies…

Pour rappel, une exposition à une source sonore trop intense peut être à l’origine d’acouphènes. Mais qu’est-ce que les acouphènes ? Ce sont des bruits désagréables et intempestifs que l’on entend dans une oreille sans qu’aucun son extérieur n’en soit à l’origine. Une fois installés, les acouphènes ne peuvent pas être guéris, même s’il y a des moyens de les atténuer. Leur présence peut néanmoins s’avérer insupportable au quotidien, mieux vaut donc les éviter !

Règle n°2 : on prend soin de ses oreilles

Si vous utilisez régulièrement des appareils dont le niveau sonore dépasse les 85 Db, il est conseillé de consulter de temps en temps un oto-rhino-laryngologiste (ORL). Ce médecin spécialisé dans les affections du système auditif est le seul habilité à pratiquer les tests nécessaires pour évaluer une éventuelle perte auditive. Il pourra, le cas échéant, vous adresser à un audioprothésiste pour vous équiper d’un support auditif. Mais le prix des appareils auditifs restant assez élevé, il est tout de même préférable de prendre soin de ses oreilles dès maintenant.