Baisser sa facture énergétique avec la ouate de cellulose

Baisser sa facture énergétique avec la ouate de cellulose

- dans Travaux
810
0

Baisser facture énergétique, consommation énergie, facture économie d’énergie

La ouate de cellulose est un matériau innovant que l’on rencontre de plus en plus souvent sur les chantiers d’isolation en France depuis quelques années. La matière première issue de la récupération des papiers et journaux recyclés  triés et broyés sous  forme des flocons de cellulose a été très longtemps fabriquée en Europe.

Le fort développement des isolants alternatifs depuis la mise en place du Grenelle de l’environnement, ajouté à l’engouement du public pour tout ce qui touche à l’environnement et en particulier dans le bâtiment, a fait résonance avec la crise économique et les besoins impératifs de faire des économies d’énergie tout en conservant une dimension environnementale, écologique en utilisant en priorité des matériaux naturels biosourcés et recyclés.

Les fabricants venus d’Allemagne, d’Autriche, d’Angleterre et du Canada ont lancé les premières unités de production de ouate de cellulose en apportant leur savoir faire aux industriels français qui se sont progressivement lancés dans l’aventure avec leur propre marque. A ce jour on dénombre une dizaine d’usines de transformation de ouate de cellulose, organisées en proximité des points de récupération de déchets et de recyclage afin d’alimenter les chaines de production de manière continue. Les procèdés de fabrication et d’application mis au point depuis de nombreuses années hors de France sont désormais validés par les organismes officiels tels que le CSTB (Centre Scientifiques et Technique de Bâtiment), le LNE (Laboratoire National d’Essai) et l’organisme ACERMI ( Association de Certification des Matériaux Isolants). Les avis techniques précisant les règles de d’application selon les normes de la construction, apportent toutes les informations de pose aux professionnels. Un certain nombre se spécialisent dans l’application de ouate de cellulose et investissent dans du matériel de pose spécifique constitué de machines dites «cardeuses souffleuses». Ces machines permettent, pour les plus performantes, d’aspirer les anciens isolants parfois dangereux pour la santé des travailleurs en charge du chantier et de souffler la ouate de cellulose sur le sol des combles à isoler.

Moins connu, ces machines sont capables de mettre en œuvre les flocons de ouate de cellulose par projection humide directement sur des murs maçonnés associés à des colles spécifiques. Laissé brut, l’aspect rappelle les mousses expansées. En application à l’intérieur cette cellulose projetée peut être recouverte d’un enduit à base de pâte à papier traditionnelle pour lui conserver son aspect ouaté et être peinte avec une peinture naturelle blanche ou colorée pour obtenir une finition à la fois esthétique et facilement lavable.

 Les isolants alternatifs tels que la ouate de cellulose n’ont rien à envier aux matériaux traditionnels utilisés dans le secteur de la construction et de l’isolation. La ouate de cellulose ne cesse de conquérir de nouveaux  marchés dans le secteur de l’isolation des bâtiments tant dans le neuf qu’en rénovation, grâce entre autres,  aux exigences de performances énergétiques toujours de plus en plus hautes de la réglementation thermique. La ouate de cellulose a trouvé la place qui lui revient en tant qu’isolant thermique performant permettant de réaliser des économies d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *